Le dimanche 23, l’Atomik Tour arrive chez ses hôtes, membres du comité NDDL-Bure : discussion fort intéressante, notamment sur les luttes syndicales.Lundi, après un repas partagé dans les locaux de la SCOP « l’Engrenage », coopérative d’éducation populaire, 4 militants locaux (SDN Touraine et Comité Bure) se joignent à l’Atomik Tour pour un partage de paroles près de la Fac de Tours : très nombreux échanges avec une population jeune. La pratique du « partage de paroles » plait beaucoup aux militants locaux !

En soirée : débat co-animé par la Confédération Paysanne 37, l’Atomik Tour, SDN Touraine et le comité Bure pour un sujet en deux parties : l’achat de terres agricoles par EDF et les déchets nucléaires… En plus des personnes qui font partie des organisations intervenantes, il y a des personnes du Collectif Climat, de « Résistance à l’Agression Publicitaire», l’Université Populaire de Tours etc. : débat fort nourri et pistes d’actions locales qui se dessinent.

Le lendemain, encore un partage de paroles en centre-ville, à l’ombre des arbres (35° obligent!) : encore beaucoup d’échanges.

En tout, plus de 90 personnes ont été rencontrés et leurs paroles glanées… Majoritairement un souhait d’en finir avec le nucléaire notamment à cause des risques et des déchets, mais beaucoup de manque d’information dénoncé, d’incertitudes quant aux solutions de « remplacement ». Néanmoins, l’idée de diminuer fortement notre consommation est très souvent évoquée.

Le soir, l’Atomik-Tour est présent à l’AG des Gilets Jaunes.. puis une projection de documentaire sur le projet CIGEO et la résistance à Bure s’ensuit à l’intérieur de la Maison du Peuple.

En plus de militants locaux, il y avait quelques gilets jaunes, des jeunes militantes d’Extinction Rebellion, le groupe Greenpeace local , le réseau féministe 37, des personnes investies contre le nucléaire militaire et pour le soutien aux migrants, etc. Les questions tournèrent beaucoup à la fois sur les questions des risques du projet d’enfouissement, des alternatives à ce projet, de la répression contre les divers mouvements sociaux et de «convergence de luttes ».

L’organisation d’un bus pour les 28 et 29 septembre à Nancy est annoncée… alors, à bientôt !

Puis sur la magnifique route du départ, entre Tours et Angers, arrêt devant la centrale de Chinon.

Petit entretien avec un militant local qui nous présente le site :

On y trouve 4 réacteurs en activité, 3 réacteurs arrêtés (ancienne filière graphite-gaz) en cours de déconstruction, l’atelier des matériaux irradiés et un magasin interrégional de stockage de combustible neuf destiné aux réacteurs de la filière à eau pressurisée REP du parc nucléaire français (par exemple ceux qui devront alimenter l’EPR de Flamanville).

On en profite pour faire une petite photo de soutien à Bure !

Énorme merci à nos hôtes si combatifs et à tou-te-s les militant-te-s qui nous ont accompagnés, nourris et raconté un pan de l’histoire locale !

Catégories : Actualité