L’ATOMIK-TOUR à Châteauroux !

Pas de groupe anti-nucléaire ni de comité de soutien à Châteauroux… mais quelques militants locaux de plus ou moins longue date se sont regroupés autour d’Indre-Nature : https://www.indrenature.net/ pour nous accueillir.

Le lendemain de notre arrivée nos hôtes nous emmènent dans un petit festival de chansons française « belle et rebelle ». Sont rassemblées une soixantaine de personnes qui ont pu consulter nos infokiosques à l’entrée et à qui, avant le début du concert nous pouvons présenter l’Atomik-Tour et le « programme » de l’étape.

C’est l’occasion de faire la connaissance d’un ancien militant des luttes locales qui ont eu lieu dans l’Indre dans le passé, s’opposant à des projets d’enfouissement. Nous découvrons donc que :

  • en 1984, l’Andra a prospecté sur 2 sites en couches argileuses, à Tranzault et Lignac. La mobilisation de la population et des élus locaux fut immédiate et l’Andra a abandonné le projet.
  • En 1987-88, ce sont cette fois les sous-sols granitiques de la région de Crevant qui intéresse l’Andra, contrainte encore une fois de reculer face à l’opposition.
  • En 2011, il y aura également un projet à Neuvy-Pailloux de tri et entreposage de déchets militaires radioactifs. La contestation l’emportera encore.

Le mardi, la projection du film « Fukushima, le couvercle du soleil » attirera une bonne cinquantaine de personnes auxquelles Kolin Kobayashi répondra sur toute la période de l’accident et la situation actuelle au Japon. L’équipe de l’Atomik-Tour présentera le projet Cigéo et la situation à Bure ainsi que l’état et l’emprise de la filière nucléaire en région Centre. Châteauroux est situé à une égale distance (environ 100 à 150km) des 5 centrales de Civaux, Chinon, St- Laurent, Dampierre et Belleville… Tous les aspects des problématiques actuelles de la filière : grand carnage, risques liés aux défaillances intitiales ou au vieillissement des installations, gestion des matières et déchets radioactifs… tout y passe !

La conclusion s’impose : arrêt du nucléaire et construction d’un « autre monde ».

Le mercredi, nous partageons un repas « militant » au cours duquel nous découvrons le collectif « Mis et Thiennot » http://www.misetthiennot.org/

qui s’est créé à Châteauroux en soutien à deux hommes injustement condamnés suite à l’obtention d’aveux sous la torture.

Une bonne quinzaine de miliants locaux nous rejoignent ensuite pour un partage de paroles entre les averses sur la place de la mairie. La presse (Nouvelle République et l’Echo-la Marseillaise, ainsi que la tv locale Bip TV, sont au rendez-vous et les passants acceptent volontiers les échanges.

Puis nous filons vers une petite commune de l’Indre, St Georges-sur-Arnon, dont le conseil municipal développe une politique ambitieuse de développement de l’éolien citoyen, de l’isolation des logements, de création d’emplois locaux, notamment l’installation de producteurs bio sur la commune, de toilettes sèches communales etc. etc. Voir :http://www.territoires-energie-positive.fr/federer/membres-du-reseau/bonnes-pratiques/saint-georges-sur-arnon-pionnier-berrichon-des-renouvelables

Le débat est long, fourni et parfois contradictoire… et s’achève par un chaleureux repas partagé.

Nous quittons nos hôtes : Monique, Michel(s), Claudie, Sarah, Muriel et les autres… ainsi que les naturalistes d’Indre Nature et autres « pisseurs de glyphosate »… un peu en catastrophe à cause des problèmes mécaniques de la camionnette.

En tout cas, un grand merci à toutes et tous !

Revue de presse :

Nouvelle République : https://www.lanouvellerepublique.fr/chateauroux/a-chateauroux-les-passants-reagissent-a-la-question-du-nucleaire

Article L’Echo La Marseillaise

Catégories : Etapes passées