Lundi 28 janvier au soir, c’est en compagnie de notre hôte, de membres du collectif Citoyens pour le Climat, d’Enercoop, de l’association locale SDN, d’Attac et d’ANV ainsi que de Nature et Avenir.

L’occasion pour nous de revenir sur la lutte autour de la centrale de Chooz mais aussi sur le développement des énergies renouvelables. Beaucoup de réponses à nos questions notamment sur le recyclage des panneaux photovoltaïques ou des éoliennes.

En parlant des voitures électriques et du problème de ses batteries, on nous fait remarquer que la première vague offensive des services de l’état pour justifier notre besoin inconditionnel au nucléaire était justement la voiture électrique présentée comme solution du futur. Aujourd’hui, on apprend qu’on essaye de remettre le chauffage électrique au cœur de la réhabilitation énergétique.

Mardi 28 janvier au soir, nous étions au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières en compagnie d’Attac Ardennes qui organisait un ciné-débat avec la projection du film “Nucléaire, la fin d’un mythe”en compagnie de Thierry Gadault, journaliste et co-auteur du film. Suite à cette projection nous avons pu prendre la parole pour présenter l’Atomik Tour et répondre aux questions des quatre-vingt personnes qui avaient fait le déplacement.

Salle comble au Cinéma de Charleville-Mézières

Jeudi 29 janvier, nous étions place Ducale pour notre action partage de paroles. Nous vous rappelons que vous pouvez trouver les réponses des passant.e.s interrogé.e.s dans l’onglet ‘‘Paroles Glanées’’. Malgré les pieds humides et le froid, nous sommes resté-es presque trois heures et avons interrogé plus d’une cinquantaine de personnes.

Une des réponses récoltées place Ducale

Le soir, nous étions de retour dans les locaux d’ALE (Agence Locale de l’Énergie) pour parler d’un Grand Projet Inutile et Imposé de contournement routier (encore !) autour de la commune de Charleville-Mézières, en lien avec la création (annulée ou repoussée…) d’une zone commerciale : deux projets qui jouent sur le temps et les accointances locales avec le secteur du BTP pour s’imposer et détruire des zones humides et agricoles.

Catégories : Etapes passées