Voilà un mois que nous sommes en route et nous arrivons en Manche. On retrouve un territoire complet légué aux scientifiques de l’atome. Ici, on produit, on « retraite », on stocke. Malgré cela, des militants et militantes s’acharnent à mettre des bâtons dans les roues de ce géant et nous accueillent pour quelques jours.

Pour notre, première matinée, nous allons sur le marché Avenue de Normandie. Intervenir dans une ville où le premier employeur est l’industrie nucléaire, nous donne la chance de rencontrer des ouvrier.e.s du nucléaire qui nous éclaircissent sur leurs conditions de travail et nombreu.se.s portent une critique intéressante sur leur employeur. L’après-midi, c’est en comité restreint qu’on se retrouve pour participer à une réunion du CRILAN et pour parler de la lutte à Bure aux militants et militantes locales.

Baie de Vauville avec usine de retraitement de La Hague

Le lendemain, nous participons à une soirée sur la thématique de la répression. On y aborde les sujets de la solidarité face à la justice avec de nombreux parallèles entre la lutte de Montabot et la lutte de Bure, on parle de la nouvelle loi « anti-casseur », des Gilets Jaunes et on éclaircit les droits de chacun et chacune face à la police et face à la justice.On commencera notre dernière journée par une autre action « partage de paroles » au marché du théâtre de Cherbourg. L’après-midi, les ami.e.s du CRILAN et de l’ACRO, nous offriront un Becquerel Tour avec la visite à distance de trois sites emblématiques du nucléaire : l’EPR de Flammanville, l’usine de retraitement de La Hague et le Centre de Stockage de la Manche (où sont stockés une partie des futurs déchets nucléaires destinés à Cigéo). Un arrêt dans la baie de Vauville, nous montre une réalité triste où un lieu époustouflant se retrouve pris en étaux entre l’usine de retraitement au nord et la centrale nucléaire au sud.

Train castor croisé à la gare de Valogne

Ce fût une étape riche en discussions et en rencontres où des décennies de militantisme antinucléaire nous ont été partagés. Nous remercions toutes les personnes qui continuent de nous surprendre par leur dynamisme, leur volonté et par leurs productions artisanales de jus de pommes.

A bientôt,

L’Atomik Tour

Catégories : Etapes passées